Accueil

           Bienvenue sur notre site. Celui-ci a été créé dans le but de montrer de façon synthétique l'impact des activités humaines sur le mode de vie des cétacés.

           La mer a toujours été un lieu de rencontre de bruits naturels ou biologiques. Depuis 30 millions d'années, les cétacés ont adapté leurs émissions acoustiques en fonction de ce milieu naturel. Cependant, en à peine 50 ans, les activités humaines ont introduit des sources sonores artificielles qui viennent perturber le milieu acoustique naturel sous-marin. Certes, il a toujours été question de pollution sonore, car depuis de nombreuses années, il existe une certaine activité économique près des côtes ainsi qu'en mer. Les bateaux à moteurs existaient déjà, donc d'une certaine façon, et à faible échelle, la pollution sonore existait déjà. Mais depuis ces 50 dernières années, cette pollution sonore a pris de grandes proportions.

cachalots-echoues-1.png

        

            En effet, suite à la mondialisation, les transports commerciaux maritimes ont doublé, cela a entraîné des multiplications de départ de bateaux, à des intervalles de plus en plus réduits. Le réseau de fret est aujourd'hui responsable d'une grande part de la pollution maritime. Mais les échanges commerciaux sont loin d'être les seuls facteurs polluants de ce milieu sous-marin. De nouvelles avancées technologiques, telles que les plate-formes pétrolières, sont apparues contribuant elles aussi à la dégradation des conditions de vie sous-marine. D'autre part, de nombreux bateaux touristiques envahissent les habitats des cétacés. Ceux-ci avaient généralement choisi ces endroits dans le but d'éviter les grandes lignes de transport. Mais ces "attaques" sonores continuelles sont parfois accentuées par un événement particulier. Il existe effectivement des expériences militaires ou scientifiques utilisant de puissantes ondes sonores. En septembre 2002, on a observé que quelques heures après des manœuvres militaires, un groupe de baleines à bec s'était échoué sur une plage des îles Canaries. De même lors d'expériences tentant de d'anticiper des séismes, durant lesquelles de nombreuses ondes sont lancées. L'intensité sonore est donc plus élevée, et cela modifie la vie des cétacés.

            Nous verrons donc comment cette pollution sonore a un impact sur le mode de vie des cétacés. Dans une première partie, nous décrirons quelles sortes de sons se trouvent sous l'eau, puis dans une seconde partie, nous montrerons la place importante que prend le son dans la survie de ces mammifères marins. Enfin, nous constaterons les dégâts que la pollution sonore a causés, et tenterons d'apporter des solutions possibles pour améliorer la situation.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×