B- Le SONAR

1- Fonctionnement

          Un sonar (Sound Navigation And Ranging), est un système de détection fondé sur la réflexion des ondes sonores en milieu marin. Ce système est comparable au radar, qui est fondé sur la réflexion des ondes radios en milieu aérien. Un système sonar émet généralement des impulsions ultrasonores et reçoit les ondes réfléchies par les obstacles à l'aide d'un capteur sensible.

images-caro.png

 

          La détection acoustique regroupe plusieurs technologies différentes adaptées à des utilisations différentes, le sonar de pêche, le sonar latéral observant la réflectivité (la nature) du fond, et le sonar multifaisceaux utilisé en bathymétrie (cartographie maritime) et en imagerie.

 

          Il existe deux types de sonars.

     - Le sonar actif qui permet la mesure du relèvement c'est à dire l'angle entre la direction d'un objet et une direction de référence (généralement le Nord magnétique ou géographique) et de la distance d'un contact. Il se faire en émettant dans l'eau une impulsion sonore puis écoutant l'écho de cette impulsion réfléchie par le contact. Le temps entre l'émission de l'impulsion et le retour de l'écho donne la distance du contact, puisque la vitesse du son dans l'eau est connue. La direction d'où vient l'écho donne l'azimut du contact. Le sonar actif n'est que rarement utilisé par les sous-marins car il trahit leur présence et leur position.

 images-caro2.png

       - Le sonar passif ne fait qu'écouter et n'émet rien dans l'eau. L'emploi d'un sonar passif est moins efficace mais en revanche il est parfaitement discret. Le sous-marin ou bateau en détectant un élément grâce au sonar en mode passif, est obligé de procéder à des phases d'écoute à différentes positions et à des points différents ( généralement 3 ) pour pouvoir localiser exactement un élément. On appelle cela une triangulation.

images-caro3.png

 

2- Un danger pour les mammifères marins ?

 

          En dehors des sonars de recherche peu nombreux (mais potentiellement dangereux pour les cétacés) et des sondeurs de pêche qui sont de faible portée ce sont les sonars militaires qui représentent le facteur de risque le plus important pour les cétacés. Dans le monde plusieurs centaines de bateaux militaires utilisent des sonars de forte puissance. Les sonars dont les bateaux se servent sont beaucoup plus puissants que les bouées sonars larguées par les avions, et même ceux déployés par les hélicoptères.

 

          Les sonars militaires occupent un large spectre de fréquence depuis les très basses fréquences < 1kHz à très longue portée mais à faible puissance, jusqu’aux sonars anti-mines ou anti-torpilles à haute fréquence > 10 kHz, à faible portée mais extrêmement puissants. Les sonars utilisés lors de très nombreuses prospections sismiques ainsi que les prospections pétrolières,  provoquent aussi de fort dérangements et parfois des morts chez les cétacés, car cela peut détruire leurs systèmes auditifs  et donc entraîner leur mort, car ces animaux marins, se déplacent, chassent et communiquent grâce à leur système auditif.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site