B- Les impacts sur les cétacés

Suite à ces interférences, les cétacés peuvent être affectés de diverses manières, par ordre croissant du gène :

-Ils peuvent être perturbés, et dans ce cas chercher soit à se rapprocher de la source sonore soit à s'en éloigné, mais s'agitent, se fatiguent.

-Ils peuvent être sonnés, (perte de 20 à 30 dB) cela veut dire qu'ils subissent un déficit auditif temporaire. Cela engendre des problèmes de navigations, l'animal navigue plus lentement, et est désorienté, il remonte à la surface.

-Si la pollution sonore, dépasse 150 dB environ, les cétacés peuvent être blessés, et dans ce cas subissent un déficit auditif permanent. L'ouïe est le sens le plus important dans l'écholocalisation, si l'animal perd se sens, il est voué à la mort car il ne peut plus pêcher, ni se repérer.

 -Ils peuvent mourir sur le coup, si la fréquence de la pollution sonore atteint 186 dB. Le choc violent de l'onde peut provoquer des hémorragies internes (poumons, oreilles internes).

            Lorsqu'une onde est émise, elle peut provoquer des fragilisations, des déchirements de tissus ainsi que des destructions des cavités d'air sur les obstacles rencontrés. Étant donné que les cétacés prennent leurs respiration à la surface, ce sont des cavités d'air remplies donc, ce sont les premières victimes concernés pas ses émissions sonores.

La puissance d'émission, c'est à dire le choc provoqué par l'onde, est le facteur principal des échouages des cétacés.

images-anael2.png

Fait divers à l'appui.

            Au début des années 2000, après des manœuvres de la marine militaire, des dizaines de baleines à bec se sont échouées sur les côtes. Les sonars ultras puissants utilisés pour détecter les sous-marins ont provoqués des lésions de l'oreille interne de ces animaux qui ont perdu leur sens de l'orientation.

            Différents problèmes ont été rencontrés par certains cétacés suite à cette pollution sonore. Les cétacés à fanon, utilisent leur chant pour se retrouver au moment de la reproduction. Les bruits des supers tankers coupent littéralement la parole à la baleine bleue.

            Cette pollution sonore provoque de grandes difficultés pour la reproduction. Les baleines bleues sont de moins en moins sur un espace toujours aussi grand. Elles ont de grandes difficultés à s'accoupler avec le bruit ambiant qui masque leurs chants. Mais cette pollution sonore intervient aussi au moment où les baleines chasses, cela les dérange, l'écholocalisation ne fonctionne pas aussi bien, de plus les baleines sont déviées lors de la  migration.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×