I) Quels genres de sons peut-on retrouver sous l'eau ?

 

            « Le monde du silence », un film de Jacques-Yves Cousteau, se trompait en employant ces termes. L’univers sous-marin exploré durant ce documentaire est en effet tout sauf silencieux. Il existe sous l’eau un mélange de multiples sons naturels mais aussi artificiels.

            D’une part, les milliards de créatures vivant et communiquant dans les océans, les bruits des vagues, des marées, installent déjà un fond sonore assez conséquent. Ces sons naturels sont présents depuis très longtemps, mais à eux se rajoutent des sons créés par l’Homme, des sons artificiels.

            Le réseau de fret, les plateformes pétrolières, les sonars des sous-marins contribuent largement à ce brouhaha constant. Mais l’intensité de ces sons est à ce jour trop élevée, et l’Homme devient responsable d’une pollution sonore sous-marine.

 bateau-moteur-1.jpg

Source image : http://www.bateau-ecole-geneve.com

            Nous montrerons donc comment se comporte le son dans un milieu aquatique et quelles propriétés physiques accentuent la pollution sonore. Ensuite, nous expliquerons le fonctionnement d’un sonar de sous-marin, système que l’on peut comparer aisément à l’écholocalisation des cétacés expliquée un peu plus bas.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×